17 astuces pour améliorer votre référencement naturel (SEO)

Publié le 27 mai 2015 dans Référencement naturel

Ajoutez un commentaire

17 astuces pour améliorer votre référencement naturel (SEO)

Il y a deux choses que ceux (ou celles d’ailleurs) qui réussissent en référencement naturel font très bien :

  • Premièrement, ils identifient les techniques de référencement naturel qui leur apporteront des résultats
  • Deuxièmement, ils n’hésitent pas à utiliser 100% de leurs ressources pour mettre en place ces techniques et les optimiser

Vous vous êtes sûrement déjà demandé :

« Comment générer du trafic sur mon site ?
Comment trouver LA stratégie de référencement naturel qui FONCTIONNE ? »

Aujourd’hui, cela va devenir plus clair pour vous !

Tout ce que vous avez à faire, c’est de prendre quelques minutes chaque jour et de découvrir / tester l’une de ces 17 astuces de référencement naturel (white hat) qui suivent.

Prêt ?

Alors allons-y !

Découvrez aujourd’hui les 8 premières astuces :

1. Faire la chasse aux liens morts sur Wikipedia

Faire la chasse aux liens morts (broken link building en anglais) c’est top et ce, pour trois raisons :

  • c’est évolutif
  • c’est white hat
  • et c’est plutôt puissant

Le seul problème à cette chasse aux liens morts : en trouver, c’est un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin !

Mais c’est comme ça … à moins de connaître une petite astuce peu connue liée à l’éditeur de Wikipédia.

Je vous explique.

Quand les éditeurs de Wikipédia tombent sur un lien mort, ils ne le suppriment pas. En tout cas, pas tout de suite.

En fait, ils ajoutent une mention indiquant « Que faire ? » (Dead link en anglais) !

La mention "que faire" désigne les liens morts sur Wikipedia

Cette mention donne alors à n’importe quel éditeur, l’opportunité de confirmer que le lien est bel est bien mort avant de le supprimer définitivement.

C’est cette simple mention qui va nous aider à trouver nos liens morts de la plus simple des façons et ce, pour n’importe quelle niche.

Voici comment trouver des liens morts sur Wikipedia :

Tout d’abord, utilisez cette requête dans Google :

  • Pour le site FR : site:wikipedia.org [votre mot-clé] + « Que faire ? »
  • Pour le site EN : site:wikipedia.org [votre mot-clé] + « Dead link »

Par exemple, si vous cherchez des liens morts sur le thème « Google » (oui, je me suis pas trop creusé la tête), faites cette recherche : site:wikipedia.org [Google] + « Que faire ? ».

Rendez-vous sur la page Wikipedia et faites le raccourci ctrl/cmd + f. Cherchez alors le terme “Que faire ?” :

Rechercher le terme que faire dans une page wikipédia

Vous tomberez nez-à-nez avec votre lien mort !

C’est un peu fastidieux mais une autre solution existe. Wikipédia propose maintenant une section qui liste les pages possédants des liens morts.

Plus récemment, le site WikiGrabber vous permet en une simple recherche, de trouver les articles Wikipedia contenants des liens morts.

Page d'accueil de Wikigrabber

Bon, maintenant que vous avez votre lien mort, que faire ?

Il ne vous reste plus qu’à créer une ressource similaire sur votre site et remplacer le lien mort avec votre URL ! Pas plus compliqué.

Seulement, cela ne vous rapporterait qu’un petit lien (d’autant plus, un lien en no-follow).

Voici comment tirer profit de vos liens morts :

Ce que vous pouvez surtout attendre de ces liens morts, c’est que d’autres (nombreuses) pages pointent également vers eux.

Ce que nous allons faire, c’est trouver un lien mort puis, l’analyser via ahrefs (ou tout autre outil / web app qui vous convient) :

backlinks ahrefs

Vous aurez alors une longue liste (si vous êtes chanceux) de sites que vous pouvez dès à présent contacter à propos de ce lien mort.

Par exemple, le lien mort que j’ai trouvé sur Wikipédia a 904 backlinks actifs pour 174 domaines référents !

2. Copier les titres et descriptions d’annonces Adwords

Ce n’est un secret pour personne. Une balise titre et une balise description au top obtiennent plus de clics dans les SERPs (résultats de recherche).

(En fait pour une même requête, un bon titre et une bonne description peuvent générer autant voir plus de trafic que celui des 3 premiers résultats).

La question que l’on peut se poser :

Comment rédiger une annonce qui génère du clic ?

C’est facile : inspirez-vous des annonces Adwords présentes sur vos mots-clés.

Les annonces AdWords affichées pour un mot-clé sont le résultat de centaines (voire des milliers) de tests. Des tests réalisés sous forme de splits ayant pour but de maximiser les clics.

Alors pourquoi ne pas utiliser ces annonces pour vous aider à améliorer vos titres et vos descriptions et générer plus de trafic ?

Par exemple, disons que vous avez un blog et que vous souhaitez vous positionner sur le mot-clé « bouteilles en verre ».

Tout d’abord, jetez un oeil aux annonces AdWords pour ce mot-clé :

Annonces adwords pour le mot-clé bouteilles en verre

Regardez bien les annonces, décortiquez-les et sortez-en les termes qui vous intéressent pour votre titre et votre description SEO.

Dans notre exemple « bouteilles en verre », nous avons des phrases comme :

  • Livraison gratuite
  • Qualité
  • Choix
  • petit prix …

Des indices qui vont nous permettre de créer notre propre annonce SEO.
Voici ce à quoi pourrait ressembler notre titre et description SEO :

  • Titre : « Bouteilles en verre : qualité à petit prix »
  • Description : « LIVRAISON GRATUITE sur un grand choix de bouteilles en verre de qualité et à petit prix. »  !

Comme vous pouvez le voir, ces balises incluent des termes qui ont déjà été testés et approuvés pour générer plus de clics. À vous d’en tirer profit et de générer plus de trafic !

3. Trouver des liens de niche de qualité

Vous seriez intéressé par une liste de blogs au top dans votre niche ?

Une liste que vous pourriez utiliser pour vous créer des opportunités de liens / backlinks de qualité ?

Bonne nouvelle ! Vous avez ce qu’il vous faut avec le classement de Teads !

Teads propose un répertoire de blogs dans à peu près tous les secteurs.

Pour trouver des blogs dans votre niche, rendez-vous sur http://fr.labs.teads.tv/top-blogs et choisissez la catégorie souhaitée !

Teads vous propose alors une liste de blogs de qualité.

Ces blogueurs sont les personnes qu’il vous faut si vous souhaitez commencer à bâtir des relations et certainement, des liens.

4. Faire de la curation de contenu orientée sur les bénéfices

Avouons-le :

Généralement, les articles de curation de contenu sont plutôt « vides ».

Combien de fois ai-je lu des « top 100 des articles que vous devez lire ».
Il y en a beaucoup trop !

Alors, comment pouvez-vous vous démarquez en faisant de la curation ?

Axez votre curation de contenu sur les bénéfices qu’elle apporte !

La curation de contenu axée sur le bénéfice est similaire à la plupart des autres types de curation, à une différence près : elle se concentre sur les résultats qu’elle apporte.

Je suis certain que vous aimeriez voir un exemple.

En voici un :

Link Building Guide

Voici un article appelé Link Building: The Definitive Guide. Il s’agit d’un guide qui rassemble plusieurs liens sur le link building en référencement naturel.

Cet article a généré plus de 19 000 visites depuis les réseaux sociaux, des forums, des blogs et les moteurs de recherche.

(À signaler que le design et la promotion de l’article ont beaucoup joué dans sa réussite. Néanmoins, l’organisation et le traitement du contenu ont été une étape primordiale.)

Ce qui rend cet article unique, c’est son organisation par bénéfices et non par sujets.

Par exemple, le chapitre 2 est appelé « Comment obtenir des liens de qualité en utilisant le content marketing » et non, « Chapitre 2 : Content marketing ».

Et la plupart des autres chapitres suivent la même formule : axée sur des bénéfices.

Pourquoi est-ce si important ?

Quand quelqu’un voit une liste de liens, ils se demandent immédiatement « Est-ce que cela me sera utile ? ».

Lorsque vous organisez votre contenu par bénéfices, la réponse devient VRAIMENT évidente.

5. Linker des sites populaires

Hummingbird, Penguins, … avec toutes ces mises à jour, il en devient facile d’oublier Hilltop.

En dépit de ses 10 ans bien tassés, la mise à jour Hilltop de 2003, joue encore un rôle majeur dans le paysage des moteurs de recherche.

Hilltop joue essentiellement une rôle de signal SEO on-page dont le but est de dire à Google si une page est un « hub » d’information ou non.

Alors comment savent-ils si une page est un « hub » ou non ? Tout simplement car ils se basent sur la qualité et la pertinence des liens sortants de cette page.

Et cela fait sens : les pages que vous liez à votre contenu reflètent le thème de votre page.

Et généralement, les pages qui pointent vers des ressources utiles ont tendance à être de meilleure qualité que les pages qui ne pointent QUE vers leurs propres contenus.

(En fait, l’étude des facteurs de ranking de Moz a permis de constater une corrélation entre un nombre importants de liens sortants de qualité et une évolution à la hausse du rankink pour une même page)

En d’autres termes, les pages qui pointent vers des ressources de qualité seront signalées comme un « hub » et donc, seront vues comme utiles aux yeux de Big G.

Pour finir : ajoutez à chaque bloc de contenu au moins 3 liens de qualité, étant perçues comme ressources pertinentes. Vous aurez alors plus de chance d’être perçu comme un « Hub » Hilltop.

6. Booster son référencement naturel pour sortir des pages 2 – 3

Si l’un de vos contenus est sur la page 2 ou 3 des résultats de recherche de Google, c’est comme si vous étiez en page 58.

Alors comment donner un coup de boost au positionnement de ces contenus pour qu’ils atteignent la première page et donc, qu’ils vous génèrent plus de trafic ?

Utilisez une astuce SEO simple : faites du lien interne !

Voici les trois étapes à suivre :

#1: Utilisez Google Webmaster Tools afin de trouver les mots-clés sur lesquels vous êtes actuellement positionné en deuxième ou troisième page

Pour les trouver, connectez-vous à votre compte GWT et cliquez sur Trafic de recherche > Analyse de la recherche :

Analyse de la recherche dans Google Webmaster Tools

Ajouter les « Impressions » ainsi que la « Position » à la vue :

Cochez impressions et positions

Triez par « Impressions » :

Triez par "Impressions"

Parmi les requêtes les plus intéressantes, mettez de côté celles qui sont entre les positions 11 et 30.

#2 : Identifiez vos « authoritative » pages

Vous pourrez facilement trouver ces pages en utilisant Open Site Explorer (vous avez bien d’autres outils).

Entrez l’URL de votre page d’accueil, démarrez l’analyse et cliquez sur “Top Pages” à gauche :

moz explorer top pages

L’outil de Moz vous listera alors vos « authoritative » pages :

moz explorer page authority

#3 : Modifiez les pages et insérez-y des liens internes

Ajouter des liens sur ces pages. Ils dirigeront vers les contenus ciblés au préalable dans GWT.

7. Utiliser le mot « car » ou « parce que » dans vos emails

Parfois, pour faire connaître votre contenu, vous aurez besoin d’envoyer quelques emails (à des blogueurs influents par exemple).

Un exercice qui a ses limites !

Quand ce genre d’email arrive dans votre boîte mail, vous vous demandez toujours deux choses :

« Qui est-ce ? »

et

« Qu’est-ce qu’on me veut ? »

Au plus vite vous répondrez à ces questions dans vos emails, au mieux votre taux de réponse augmentera.

Alors comment faire ?

C’est simple :

Utilisez le mot « car » ou « parce que » le plus rapidement possible dans votre email.

Croyez le ou non, le mot « parce que » a manifestement des effets sur la psychologie humaine.

Le docteur Scott Key (Northern Illinois University) a réalisé une experience visant à savoir si des personnes dans une file d’attente, attendants de pouvoir utiliser un copieur numérique, laisseraient quelqu’un leur passer devant.

Lorsque cette personne demande « Puis-je utiliser le copieur avant vous ? », seulement 61% des personnes de la file d’attente répondent « oui ».

Mais lorsque la personne demande « Puis-je utiliser le copieur avant vous parce que je suis très pressé ? », 89% répondent « oui ».

Soit une hausse de 45% !

Pourquoi une telle différence ?

Le mot « parce que » indique un motif à une demande qui semble alors légitime.

Dans cet effort d’acquisition par email, tout message légitime génère de meilleures réponses (ce qui ne veut pas dire que ce mot magique vous apportera un taux de réponse de 100%).

8. Tourner les descriptions YouTube sous forme de mini article de blog

Je n’ai pas besoin de vous dire que les vidéos YouTube dominent bien souvent les premières pages de résultats de Google.

En sachant que le fameux site de vidéos appartient à Google, cette tendance ne risque pas de changer, en tout cas, pas de suite.

Mais saviez-vous qu’il existe une astuce très simple qui vous permet de mieux vous positionner (et plus rapidement) sur des mots-clés à forte concurrence à la fois sur YouTube et sur Google ?

Voici comment faire : ajoutez des descriptions de plus de 200 mots à vos vidéos !

La plupart du temps, les gens ajoutent des vidéos à leur compte YouTube et ne mettent qu’une légère description.

C’est une GROSSE erreur !

Souvenez-vous toujours que Google ne peut pas voir et entendre vos vidéos.

Google se base donc essentiellement sur vos descriptions afin de déterminer le type de contenu / thème de vos vidéos.

Ces information ajoutées à vos descriptions ne vous aiderons pas seulement à vous positionner sur des mots-clés ciblés …

… ils vous permettront aussi de positionner vos vidéos sur des mots-clés de longue traine (long tail keywords)

Par exemple, jetez un coup d’oeil à cette vidéo YouTube.

Description SEO Youtube de plus de 200 mots

La description contient à peu près 200 mots.

Cela a aidé son auteur à se positionner en première page pour le mot-clé « SEO Strategy » :

Résultat Youtube : SEO strategy

Mais cela lui a également permis de la positionner sur des mots-clés de longue traine comme « inforgraphic SEO strategy ».

Si vous souhaitez en savoir plus sur le référencement naturel et YouTube, je vous conseille de regarder cet article.

9 …

C’est tout pour cette première partie et c’est déjà pas mal !

Qu’en pensez-vous ? D’accord ? Pas d’accord ?

Pensez-vous pouvoir mettre en place l’une de ces astuces pour votre site ?

Avez-vous d’autres astuces à partager ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Rendez-vous dans quelques jours pour la suite de ces 17 astuces pour optimiser votre référencement naturel.

Cet article est tiré du site Backlinko.

Merci à Brian d’avoir permis cette traduction !

Article publié dans Référencement naturel

Boostez votre site web !

Inscrivez-vous pour ne manquer aucun des articles du blog.

Vous aimerez aussi ces articles

7 sites à connaitre WordPress

7 sites sur WordPress à absolument connaître

Postez un commentaire